SHIPPING CDA : Entre/Between : 16$ & 60$ SHIPPING USA : Start at 120$
SHIPPING CDA : Entre/Between : 16$ & 60$ SHIPPING USA : Start at 120$
Panier 0

Les bienfaits de l'exercice sur la Santé Mentale !

La dépression est un trouble de santé mentale commun qui touche 15 à 20% des Canadiens, au moins une fois dans leur vie. Les troubles communs de santé mentale (dépression, troubles anxieux, trouble d’adaptation, stress post-traumatique, etc.) entrainent généralement de l’isolement, des douleurs physiques, des troubles de concentration, une diminution d’énergie, des troubles du sommeil, un horaire occupationnel dysfonctionnel et un déconditionnement physique. Heureusement, l’activité physique permet de retrouver de saines habitudes de vie et diminuer, voire éliminer, les symptômes des troubles de santé mentale.

L’effet hormonal de l’exercice

Les troubles mentaux communs sont généralement causés par un déséquilibre hormonal. On observe généralement un déficit des neurotransmetteurs qui favorisent le bien-être (sérotonine, noradrénaline et dopamine) et une libération du cortisol (reliée au stress).

La pratique régulière de l'activité physique augmente la sécrétion naturelle de sérotonine (hormone responsable du bien-être) et diminue la sécrétion du cortisol (hormone du stress). C’est pourquoi l’activité physique a des effets antidépresseurs. En autre, l’effet tranquillisant de l’exercice par la diminution du cortisol s’accompagne d’un soulagement de l’état psychologique. L’exercice physique régulier permet donc d’améliorer l’humeur et certaines capacités fonctionnelles des gens souffrant de dépression grâce à un effet positif sur le contrôle des hormones et des neurotransmetteurs affectés par cette maladie.

De plus, l’exercice est avantageux à long terme puisqu’il permet de diminuer les risques de rechute et le besoin d’aide externe. Les professionnels de la santé s’entendent pour dire que l'exercice est essentiel pour la santé et l'équilibre mental. Plusieurs des changements métaboliques induits par l'exercice améliorent le fonctionnement du cerveau. Par exemple, lors de l’activité physique, des endorphines sont libérées, ce qui contribue au sentiment de bien-être.

Un effet régulateur

L’activité physique permet également de diminuer la fréquence cardiaque, d’augmenter la capacité pulmonaire et d’améliorer la capacité cardiorespiratoire. Vivre avec un trouble de santé mentale peut conduire à l’isolement et rendre apathique. En restant chez soi à se reposer, un processus de déconditionnement peut s'enclencher rapidement, entraînant une baisse d’énergie et une augmentation de la sensation de douleur. L’activité physique permet de briser ce cercle vicieux grâce au processus de réactivation. De plus, diminuer la fréquence cardiaque apaise le corps et diminue le stress. Les exercices cardiovasculaires aident à mieux gérer l’anxiété et les émotions.

Jeff Théberge 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

x
x